Les Soft Skills : leur importance et celles les plus recherchées par les recruteurs


Les soft skills suscitent de plus en plus l’intérêt des recruteurs de nos jours, mais de quoi s’agit-il exactement ? 

Il y en a ceux qui les appellent des compétences douces, d’autres les qualifient comme étant des compétences humaines et comportementales, mais quoi qu’il en soit, ce qu’il faut retenir c’est qu’il s’agit de compétences, c’est-à-dire d’aptitudes mises en œuvre dans la pratique.

Toutefois, il ne faut pas confondre les Softs Skills avec les traits de personnalité ni avec les états émotionnels et les hard skills. Pour lever l’ambiguïté sur ces 4 notions, nous aborderons ci-après les spécificités de chacune d’entre elles plus en détails.

Premier point à retenir : Les Soft Skills ne sont pas des compétences innées. Ce sont des aptitudes qui peuvent être apprises et développées au fil du temps contrairement aux traits de personnalité qui sont quant à eux innés et figés dans le temps, tels que : l’extraversion, l’introversion, l’ouverture d’esprit, la curiosité, la bienveillance, etc.

Concernant les Hard Skills, ce sont des compétences plutôt techniques. Elles décrivent en effet l'ensemble des connaissances spécialisées d'une personne ainsi que son aptitude à réaliser des tâches précises, comme par exemple : Maîtriser un logiciel ou un langage de programmation, assurer le community management ou l’organisation évènementielle,…

Enfin, on trouve les états émotionnels qui dépendent de plusieurs facteurs comme : la personne, les circonstances, la période ou le but à atteindre. De ce fait, la motivation, l’engagement, la satisfaction ou l’enthousiasme sont tous assimilés à des états émotionnels et ne sont pas des soft skills comme tendent à le croire certaines personnes.

LES SOFT SKILLS LES PLUS RECHERCHÉES PAR LES RECRUTEURS

Il est très important de connaître les types de soft skills que favorisent les recruteurs pour les développer et les mettre davantage en avant notamment le jour de l’entretien.

Pour ce faire, vous trouverez ci-après une liste de soft skills qui vous permettra de mieux appréhender ces compétences comportementales mais aussi de vous distinguer sur le marché de l’emploi :

  • Résolution des problèmes complexes : Cette compétence non technique est étroitement liée à vos compétences analytiques. En effet, cela suppose d’être capable d’identifier un problème, de l’analyser pour en comprendre l’origine et en mesurer la complexité, de l’affronter de manière logique et réfléchie, et de le résoudre en faisant appel à des informations clés, mais également à sa créativité tout en identifiant les bonnes ressources afin de trouver des solutions pertinentes. Le but étant de mettre en place un plan d’action efficace et approprié.

  • Créativité : C’est la capacité à imaginer et à concrétiser des solutions nouvelles en faisant preuve de curiosité tout en étant à l’écoute de son intuition.

  • Intelligence émotionnelle : C’est la capacité de reconnaître, d’accueillir et de comprendre ses propres émotions mais également les émotions des autres en vue d’ajuster son comportement en retour.

  • Pensée critique : C’est la capacité à prendre du recul, qui est d’ailleurs primordial pour résoudre des problèmes complexes ou pour remettre en question des normes établies en ayant notamment recours à des arguments rationnels.

  • Souci du service client : C’est le fait de placer le client au cœur de ses préoccupations, comprendre ses besoins, ses habitudes de consommation, ses modes de fonctionnement, en vue d’anticiper ses besoins et le servir comme il se doit. Le but étant de le satisfaire mais surtout de le fidéliser.

  • Jugement et prise de décision : Ces concepts renvoient vers la capacité à se poser les bonnes questions, à évaluer plusieurs options tout en faisant appel à son esprit critique pour les prioriser sachant qu’elles peuvent comporter des risques. L’objectif étant d’effectuer le meilleur choix possible suite à un arbitrage bien réfléchi.

  • Négociation : Cette compétence renvoie quant à elle à la capacité à confronter et à lier ses intérêts à ceux des autres pour parvenir à une solution qui satisfait toutes les parties. Pour ce faire, il est important de faire appel à ses capacités d’argumentation et de persuasion en vue d’argumenter son point de vue, tout en prenant ceux de ses interlocuteurs en considération.

COMMENT DÉFINIR SES SOFTS SKILLS ?

Pour identifier vos propres soft skills, il n’y a rien de plus simple que de le demander à votre entourage. Donc n’hésitez pas à questionner vos amis, vos proches, vos collègues ou vos anciens employeurs.

Une fois vous l’auriez fait, choisissez les 3 ou 4 compétences qui ressortent le plus souvent et mettez-lez en avant sur votre CV pour vous distinguer des autres candidats.

Enfin, n’hésitez pas à bien vous préparer quelques jours avant votre entretien. Le but étant d’identifier en amont vos principaux soft skills et de les mettre en avant le jour J, tout en précisant au recruteur la façon dont ces soft skills vous ont permis de réussir un projet, de gérer des situations difficiles ou encore d’évoluer professionnellement.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, il ne vous reste qu’à passer à l’action.

A vous de jouer !


Les Soft Skills : leur importance et celles les plus recherchées par les recruteurs
"Houda KAGHAT" 3 juillet, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
L’horaire flexible : vers plus d’autonomie dans l’organisation du travail.